Oxynnet, la station de production d’oxygène médical connectée, d’Arthur Zang contre la Covid-19 et d’autres maladies

Digital Business Africa | C’est la nouvelle innovation d’Arthur Zang dans le secteur de la santé après le Cardiopad. Le promoteur de l’entreprise Himore Medical Equipments et son équipe ont mis sur pied une station de production d’oxygène médical connectée baptisée Oxynnet.

Arthur Zang
En effet, explique Himore Medical Equipments, les Maladies respiratoires sont celles qui touchent les poumons et les voies respiratoires, entrainant ainsi des difficultés à respirer. Parmi les plus fréquentes, on peut citer l’asthme, la grippe, la pneumonie, la tuberculose. L’infection des voies respiratoires inférieures étant la forme la plus mortelle. Celle-ci serait à l’origine de plus de trois millions de décès dans le monde.

Avec l’apparition de la Covid-19, des centaines de milliers de personnes dans le monde ont perdu leur vie. Plus de 300 au Cameroun. Or, l’un des traitements les plus essentiels dans la prise en charge des patients souffrant de covid-19 et de maladies respiratoires en général est l’oxygénothérapie. Un traitement qui consiste à apporter de l’oxygène médical (pure a 95%) au patient.

Des stations de production d’oxygène interconnectées

Sauf qu’en Afrique, l’oxygène médical, qui est exclusivement vendu sous forme de bouteille, reste une denrée rare et très coûteuse. Au Cameroun, il n’est disponible que dans les hôpitaux de référence et les grandes cliniques. Ainsi, pour s’en procurer, le patient doit payer environ 10 000 FCFA par heure de respiration, ce qui est assez coûteux.

En conséquence, au Cameroun par exemple, estime Himore Medical Equipments, les 79% de la population vivant en zones rurales et péri-urbaines, sont obligées de voyager vers les centres urbains pour recevoir de l’oxygène médical quand ils sont malades. Avec les risques de contagion dans les transports en commun que cela pourrait procurer.

Pour résoudre ce problème, Himore Medical Equipments a donc développé la solution Oxynnet (Oxygen National Network) qu’elle présente comme un réseau de production d’oxygène médical, qui permettra à chaque hôpital de produire de l’oxygène médical. Il est constitué de plusieurs stations de production d’oxygène interconnectées à un même système de contrôle.

D’après les explications de la jeune entreprise, chaque station est installée dans un hôpital et produit de l’air concentré en oxygène à 95% de manière continue à partir de l’air ambiant qui lui, est concentré en oxygène seulement à 21%. Elle fonctionne grâce au courant électrique et est munie d’un circuit d’alimentation via l’énergie solaire et d’une batterie.

La station pourrait fournir de l’oxygène médical à plus de 10 patients simultanément et sans interruption et est contrôlée à distance à partir d’un téléphone portable et à travers le réseau téléphonique mobile grâce à une application Android.

Le fonctionnement d’Oxynnet

La station peut être installée dans une salle dédiée ou à l’extérieur de l’hôpital, apprend-on. Elle est reliée au réseau électrique de l’hôpital à partir duquel elle s’alimente.

Elle est également reliée à son panneau solaire placé à l’extérieur de l’hôpital à partir duquel elle s’alimente en cas de coupure d’électricité. Une fois mise en service, la station démarre la production d’oxygène en continu à un rythme de 60 litres d’oxygène pur par minute.

La sortie de la station est reliée à l’entrée d’un réseau de distribution d’oxygène médical. Ce réseau est constitué « d’un ensemble de splits et de débitmètres qui permettent de délivrer de l’oxygène au chevet des patients à travers les masques reliés à leurs visages ». Des respirateurs peuvent être adaptés à chaque prise du réseau afin de fournir de l’oxygène de manière plus efficace aux patients. Grâce à son application android, la station peut être paramétrée à distance.

Aider l’Afrique

La jeune entreprise a pour vision de rendre l’oxygène médical accessible partout en Afrique, afin qu’aucun patient ne soit plus obligé de parcourir plus de cinquante kilomètres afin de bénéficier de l’oxygène médical. Ce qui passera par l’implantation d’une usine de production de stations d’oxygène en Afrique et de la mise sur pied d’un réseau de production d’oxygène médical répandu dans tous les hôpitaux d’Afrique.

Au Cameroun, ce projet Oxynnet a déjà remporté le concours du PNUD pour la meilleure innovation technologique pour la lutte contre le covid-19 et a déjà obtenu de l’avis de Himore Medical Equipments d’une première commande du Ministère de la Santé publique du Cameroun.

Annonçant cette innovation ce 06 juillet 2020 sur son compte Facebook, Arthur Zang remercie son équipe en ces termes : « Pendant tout ce temps, nous avons su rester concentrés malgré la peur que le monde traverse. En partant comme nous le faisons toujours, du problème à la solution, avec le même esprit d’innovation qui nous caractérise. Aux grands problèmes, les grandes thérapies, parce que les grandes solutions exigent de grandes équipes ».

Check Also

Umtiti tests positive for Covid-19

fcbarcelona.com | After the PCR tests carried out on Thursday the first team player Samuel …

One comment

  1. Congratulations Arthur Zang with this Excellent renovation . Very important life saving invention for this difficult time we are facing . May God grace be with you so that you can continue doing great things. Well done bro

dolor eleifend mi, leo mattis velit, leo. odio Aenean Praesent ipsum