Téléphonie mobile : les opérateurs revendiquent 95% de couverture au Cameroun, malgré la mauvaise qualité de service

Investir au Cameroun | Dans un communiqué publié le 16 février 2023, l’Association des opérateurs concessionnaires de la téléphonie mobile au Cameroun annonce que les investissements réalisés à date permettent de couvrir 95% de la population camerounaise. «?Si de nombreux progrès ont été réalisés au sein de l’industrie, avec désormais près de 95% de la population nationale couverte par les services de téléphonie, les membres de l’association reconnaissent que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour obtenir une plus grande satisfaction des utilisateurs de services de communications électroniques?», confessent les opérateurs MTN, Orange, Nexttel et Camtel.

Allusion est ainsi faite à la qualité de service devenue de plus en plus exécrable depuis quelque temps. Cette réalité a d’ailleurs été au cœur d’une sortie de l’Agence de régulation des télécoms (ART), le 13 février 2023, soit trois jours avant le communiqué de l’association des opérateurs. Dans son communiqué, l’ART annonçait des opérations de contrôle de la performance des réseaux en lien avec les exigences des cahiers de charges signés par les opérateurs, tout en rappelant que les manquements constatés seront assortis de sanctions pouvant aller jusqu’à la résiliation de la concession.

Le régulateur du secteur des télécoms avait surtout révélé qu’au cours d’autres contrôles de performance des réseaux des quatre opérateurs concessionnaires de la téléphonie au Cameroun, organisés au 2e semestre 2022, pas moins de 13 mises en avaient été servies à ces opérateurs, assorties d’un délai pour la mise en œuvre de mesures correctives. À la suite de cela, Camtel, Orange et MTN se sont engagés à mener des «?actions prioritaires?» pour remédier aux défaillances relevées, tout en promettant des investissements globaux de 156 milliards en 2023. Ces investissements, apprend-on, visent non seulement à améliorer la qualité de service, mais aussi à étendre davantage de réseau dans le pays.

«?L’association note cependant que plusieurs facteurs exogènes impactent la qualité de service, et que les réseaux des membres ne sont qu’un maillon de la chaîne de valeur nécessaire à l’amélioration durable de la qualité de service des communications électroniques. Maintenir une qualité de service durable nécessite une mobilisation multisectorielle de moyens et d’efforts, ainsi que le soutien des autorités camerounaises?», plaident les opérateurs de mobile dans leur communiqué du 16 février 2023.

L’on se souvient en effet que certaines perturbations sur le réseau téléphonique au Cameroun sont souvent, selon les opérateurs, le fait des incidents enregistrés lors des travaux d’infrastructures dans le pays (coupure de la fibre optique, par exemple), preuve d’un manque de collaboration entre les différents acteurs.

Check Also

Cameroon opposition doubts reasons for election postponement

DW | Cameroon’s government has decided to postpone parliamentary and municipal elections. The decision has …