Le makossa pleure Djene Djento

CRTV | L’auteur du titre à succès “Débroussaillez” est décédé ce 15 décembre 2022 alors qu’il se rendait dans la région de l’Ouest pour un spectacle.

La mauvaise nouvelle intervient alors que le Cameroun tout entier pleure encore Ekambi Brillant, une autre icône de la musique décédée il y a seulement 3 jours.

Circonstances du décès

C’est très tôt ce jeudi que la nouvelle a envahi la toile. Et pourtant celui-ci qui avait été aperçu il y’a quelques heures, ne semblait pas malade. Son état de santé n’avait justement alerté personne ces derniers jours. Et pourtant le chanteur de Makossa va rejoindre ses ancêtres de manière brusque sur la route de Dschang. Il aurait eu un malaise dans la voiture avant d’être transporté à l’hôpital de Loum où il rendra l’âme.

Biographie

Djene Djento de son vrai nom Alain Djene a grandi à Ngodi à Douala, un quartier réputé à l’époque pour son stade municipal, la base des sapeurs-pompiers, le cimetière ou encore le célèbre marabout qui attrapait les voleurs à l’aide des graines de maïs, nommé”Ndokolanda”. Il se battra par la suite pour se frayer du chemin dans la vie.

Comme tous les jeunes de son quartier, il flirte avec le volley-ball, le karaté et le foot. Son penchant pour la musique est cependant plus fort. Il fréquente ainsi la famille Sadey, musicienne de père en fils et qui disposait pour ce faire de certains instruments de musique à la maison. C’est ainsi qu’il va se lier d’amitié avec Eugène Mpouly (Hoigen Ekwalla), un autre jeune qui rêve également de faire de la musique. Ensemble, ils se produiront dans les cabarets.

Carrière musicale

Finalement il se retrouve dans le groupe de Salle John, le « Johnco » où évolue aussi un certain Nguime Manulo. Après avoir quitté le groupe, il bénéficie de l’apport de Manulo pour la réalisation de son premier album, au rythme de l’Ambassy-Bey avec une influence Makossa.

L’album « Débroussaillez» sort en 1985 et est un énorme succès. Il obtient de nombreux prix et distinctions à l’intérieur et hors du pays. Après sa séparation de Manulo, il sort un nouvel album, « Ndol’a Bwanga », produit par Isidore Tamwo. Lequel connaît également un succès retentissant. Suivront d’autres titres comme « Pompé » en 1988 sous la direction de Aladji Touré ou encore « Ndjangui Mony ».

Djene Djento, activiste au grand cœur

Son activisme est remarqué en ce qui concerne les droits d’auteurs. Cependant, il ne manque pas d’encadrer de jeunes talents tout en s’occupant de sa petite famille. Il perd néanmoins son fils aîné en 2019. C’est dire si son départ 3 ans seulement après est un véritable coup dur pour sa famille.

Check Also

Cameroon prelate links journalist’s death to 2017 slaying of local bishop

Crux Now | YAOUNDE, Cameroon – Catholic leaders in Cameroon have condemned the Jan. 22 …