Blanchiment: la Croatie, le Cameroun et le Vietnam “sous surveillance renforcée” par le Gafi

AFP | La Croatie, le Cameroun et le Vietnam ont été placés vendredi sur la “liste grise” des pays soumis à une “surveillance renforcée” par l’organisation de lutte contre le blanchiment Groupe d’action financière (Gafi), selon un communiqué.

Ces pays rejoignent 23 autres sur cette liste de juridictions qui présentent des “déficiences stratégiques dans leurs régimes de lutte” contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et de la prolifération d’armes de destruction massive mais “travaillent activement” avec l’organisation pour y remédier et “se sont engagés à (les) résoudre rapidement”.

Sur cette liste figurent notamment les Emirats Arabes Unis, le Panama ou encore la Syrie. Le Maroc et le Cambodge en sont sortis en février après plusieurs années de “surveillance renforcée”; le Nigeria et l’Afrique du Sud avaient été ajoutées. De son côté, la Russie avait été alors suspendue en tant que membre du Gafi, une décision qui “tient toujours”.

Plus de 200 pays et juridictions se sont engagés à mettre en oeuvre les normes du Gafi, appellé FATF en anglais.

Le Gafi travaille avec les pays de la “liste grise” sur leurs progrès à résoudre les problèmes de blanchiment et de financement du terrorisme et “appelle ces juridictions à achever leurs plans d’action rapidement et dans les délais convenus”, selon des documents approuvés au terme d’une réunion plénière à Paris.

Le Cameroun, la Croatie et le Vietnam se sont “engagés à un niveau politique élevé de travailler” avec le Gafi et ont fait “des progrès” sur certains points et mesures recommandées.

Le Gafi n’a pas modifié sa “liste noire” de pays ayant des “déficiences stratégiques sérieuses” et qui doivent, selon l’organisation, faire l’objet de “vigilence renforcée” de la part des autres pays.

Sur cette liste se trouvent la Corée du Nord, l’Iran et la Birmanie.

Le Gafi, chargé d’étudier la façon dont le terrorisme est financé et l’argent blanchi, élabore des normes et émet des recommandations afin que les pays membres puissent prendre les mesures nécessaires pour remédier aux défaillances relevées par l’organisme.

Check Also

Fonction publique : plus de 1?200 postes ouverts en 2024, en baisse d’environ 50% par rapport à 2023

Investir au Cameroun | Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, …