Blaise Moussa

Camwater : le DG dénonce la complicité des agents dans les fraudes qui atteignent des «proportions inquiétantes »

Investir au Cameroun | Selon Blaise Moussa, le tout nouveau directeur général (DG) de la Cameroon Water Utilities (Camwater), l’entreprise de patrimoine, de production et de distribution de l’eau potable au Cameroun, les «fraudes massives» sur le réseau de distribution ont atteint «des proportions inquiétantes» dans les grandes métropoles du Cameroun, notamment dans les villes de Yaoundé et Douala, respectivement capitale politique et capitale économique du pays. À en croire ce manager, cette réalité est «la conséquence de la complaisance, des défaillances graves et de la complicité du personnel responsable des unités de distribution…».

«Afin de mettre un terme à ce fléau, l’engage tout le personnel de la Camwater et tout particulièrement ceux commis au développement, à l’exploitation, la surveillance et la sécurité des unités de distribution, à plus de rigueur, d’abnégation et de professionnalisme. (…) De manière générale, chacun des personnels de la Camwater doit se sentir obligé de contribuer à la lutte contre la gangrène qu’est la fraude de l’eau potable. (…) En tout état de cause, tous les contrevenants s’exposent à des sanctions disciplinaires et financières sans préjudice de poursuites judiciaires, en cas d’implication établie…», prescrit le DG de Camwater dans une récente note interne à laquelle Investir au Cameroun a pu avoir accès.

Outre la fraude, apprend-on de bonnes sources, le top management soupçonne, par ailleurs, certains agents d’être complices du vol des compteurs. Ces derniers sont prisés à cause de la particularité des matériaux utilisés pour leur fabrication. En laiton, un alliage non ferreux constitué essentiellement de cuivre et de zinc, ces compteurs sont prisés dans la bijouterie. À titre d’illustration, plus de 900 compteurs de Camwater ont été volés entre août et septembre dernier chez des clients de Yaoundé, la capitale camerounaise, apprend-on officiellement.

Au cours de sa toute première réunion de coordination, tenue le 4 octobre à Douala, le nouveau DG de la Camwater avait déjà invité ses collaborateurs «à préserver les acquis organisationnels tout en abandonnant les mauvaises pratiques comme la surfacturation, la fraude, la corruption, les lenteurs administratives et l’absentéisme».

Check Also

Andre Onana: “My Withdrawal From Cameroon Squad Not Important Now, Important Thing Is Supporting The Team”

SempreInter | Inter goalkeeper Andre Onana feels that at this stage it’s not important to …