Home / Français / Deux projets de loi du gouvernement pour l’élection des Conseillers régionaux

Deux projets de loi du gouvernement pour l’élection des Conseillers régionaux

APAnews | Le gouvernement camerounais a déposé, sur le bureau de l’Assemblée nationale, deux projets de loi portant modification du Code électoral et délimitant le nombre de Conseillers régionaux à 900, a appris ce jeudi APA auprès des services compétents du ministère chargé des Relations avec le parlement.

Dans sa proposition, le gouvernement souhaite que chacune des dix régions du pays compte 90 élus dont 70 issus des partis politiques et 20 représentants de l’autorité traditionnelle. Au total, cela fera 900 Conseillers régionaux. La date officielle des élections régionales n’est pas encore connue mais celles-ci devraient se tenir au mois de mai prochain.

De son côté, Elections Cameroon (Elecam), l’organe en charge de l’organisation, de la gestion et de la supervision du processus électoral, a déclaré qu’elle est « prête quelle que soit la date » du scrutin. Inscrite dans la Constitution de 1996, l’élection des Conseillers régionaux constitue une avancée dans le calendrier de mise en place de la décentralisation au Cameroun.

Après les élections régionales, le Cameroun va organiser en septembre des législatives et des municipales.

Check Also

Christophe Guilhou, nouvel ambassadeur de France au Cameroun

APAnews | Christophe Guilhou, 56 ans, diplômé de sciences politiques et de l’Institut des langues …

4 comments

  1. It will be a tough task to find takers for a prescription of “Vivre Ensemble” whereby Bibixy Mancho languishes behind bars while Ernest Obama, Sam Obam and Banda Kani roam freely, where Wouri SDF votes Oscar Ndoumbe to represent them in parliament but upon reaching there, crosses carpet to sit and vote with the CPDM. Some people have been fooled some of the time. Some people have been fooled all the time. But all the people all the time? That is a tough sell!

  2. As for decentralization, most honest hard-working citizens welcome it as a means to go to their regions, join forces and set up working units for their development. But this bumps against dependent citizens of regions with lifestyles inextricably tied to the apron strings of the centralized government!!!!!!!

  3. ZERO VIVRE ENSEMBLE

    Of course, DECENTRALISATION is for citizens of “one and indivisible” LRC
    Citizens of “one and indivisible” SC will NEVER EVER participate in that scam
    Thank God that Dictator Biya declared his sh*thole UNWINNABLE war. He can no longer singlehandedly end the war. The war will decide the fate of the “INFORMAL” VIVRE ENSEMBLE. This so because LRC terrorists can NEVER defeat Amba boys. The war has also opened the window of opportunity for Southern Cameroonians to FINALLY take their collective destiny into their hands to shake off forever the fetters of French-sponsored annexionist-cum-assimilationist enslavement and trammels.

    THE FUTURE IS PREGNANT !!!!

    • ZERO VIVRE ENSEMBLE

      BTW, Dictator Biya will NEVER EVER give citizens of “one and indivisible” LRC a GENUINE decentralisation.

      PROOF

      “Décentralisation: Paul Biya manœuvre pour contrôler les conseils régionaux

      Le quotidien Emergence paru le 21 mars 2019, rapporte que l’exécutif a piégé les conseils régionaux avant leur accomplissement.
      Pour garder la mainmise sur les Conseils Régionaux, l’exécutif s’infiltre dans le processus de mise en place des conseils régionaux, avec le principe de découpage spécial. «Compte tenu de ce que le département constitue la circonscription électorale et de la possibilité de procéder à un regroupement ou à un redécoupage spécial»:

      Simply put, Dictators never relinquish power voluntarily. A GENUINE decentralisation will NEVER occur in Francophone Cameroon aka LRC

non suscipit elit. neque. tristique venenatis ut porta. leo commodo dictum ipsum