Douala: quatre présumés trafiquants d’ossements humains aux arrêts

Agence Cameroun Presse | Les quatre suspects ont été pris en flagrant délit de commercialisation de deux sacs d’ossements humains par les éléments de la compagnie de gendarmerie de Douala III à Bonaberi, le 21 juillet dernier.

Ils auraient pu empocher 21 million de FCFA si la police ne leur avait pas mis le grappin dessus grâce à un renseignement digne de foi. Selon le commandant de compagnie de Douala III, Yves Robert Awoumou Owona, un informateur leur avait mis la pus à l’oreille quant à la livraison d’ossements humain dans un hôtel de la place.

«Ayant reçu cette information, nous avons pris contact avec ces trafiquants et leur avons tendu un guet-apens dans l’hôtel ou la transaction devait se dérouler. Ils avaient fixé le prix des deux sacs d’ossements humains à 21 millions de FCFA… », explique le commandant Yves Robert Owona.

La marchandise selon Cameroon tribune était constituée de deux carcasses humaines qui visiblement avaient été exhumées. Les quatre présumés trafiquants, dont l’âge varie de 23 à 29 ans venaient de la région du sud-ouest. Le quotidien national bilingue poursuit que selon ses sources, l’un des suspects est un étudiant qui devait passer devant un jury pour une soutenance le 24 juillet.

Ils ont tous été présentés devant le procureur de la République vendredi dernier pour répondre de leurs actes.

Check Also

Tabassage à la machette d’un mis en cause, énième affaire de violences policières, 5 agents de police entendus

Koaci | Au Cameroun, les cas de violences policières semblent s’accumuler sous le silence des …

One comment

  1. The same group of people doing the same crazy stuffs/
    What a stain on this country