La FIFA à la rescousse d’Eto’o, le bras de fer repart de plus belle

Sport365.fr | La Fédération camerounaise de football, saisie par la FIFA, laisse entendre qu’elle pourrait procéder à la nomination d’un sélectionneur plus d’un mois après la désignation du Belge Marc Brys à ce poste par le ministère des Sports.

Plus d’un mois après l’annonce, par le ministère camerounais des Sports, de Marc Brys au poste de sélectionneur des Lions Indomptables, la bataille fait toujours rage entre le ministre Narcisse Mouelle Kombi et Samuel Eto’o. L’ancien attaquant, président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) depuis décembre 2021, n’a ni accepté la nomination du technicien belge ni encore moins apposé sa signature à celle-ci, poussant la FIFA à ôter le nom du nouveau coach sur son site officiel à la case « sélectionneur ». Mais le plus fracassant était à venir, avec un nouvel épisode ce lundi soir : réunie en comité d’urgence, la Fécafoot laisse entendre qu’elle a reçu l’aval de la FIFA pour à nommer son staff technique à son tour.

ETO’O S’APPUIE SUR UNE « INTERPELLATION ÉCRITE DE LA FIFA »

« Faisant suite à une interpellation écrite de la FIFA portant sur les mécanismes de désignation de l’encadrement technique et administratif de la sélection masculine « A ». Le comité d’urgence de la Fécafoot réuni ce jour a pris acte desdites recommandations et s’engage formellement à mettre en œuvre toutes actions susceptibles de sauvegarder le respect des textes de la FIFA ainsi que les lois et règlement en vigueur au Cameroun », peut-on lire dans le bref communiqué posté ce lundi soir par la Fédération camerounaise de football, qui juge depuis le début les nominations de Marc Brys et de son staff technique dénuées de tout fondement légal.

DANS UN MOIS, DEUX MATCHS IMPORTANTS : AVEC QUEL SÉLECTIONNEUR ?

Nommé le 1er avril par le gouvernement camerounais, en bonne intelligence avec la présidence de la République, Marc Brys, qui a commencé à consulter les joueurs, va-t-il s’avérer être un poisson d’avril ? Alors qu’une réunion de conciliation était prévue ce mardi 7 mai entre les différentes parties en présence, le bras de fer a en tout cas repris de plus belle. Alors que les éliminatoires de la Coupe du Monde 2026 reprennent le mois prochain, la situation voit chaque camp activer ses réseaux. Ceux de Samuel Eto’o pourraient-ils fournir à la Fédération les ressources financières nécessaires à la rémunération d’un sélectionneur sur le moyen-long terme, dont l’instance ne dispose pas en l’état ? C’est une des questions que pose ce dossier plus épineux que jamais, susceptible de voir la FIFA intervenir plus avant si une sortie de crise n’est pas trouvée au Cameroun.

Check Also

OM. Deux joueurs de Marseille victimes d’une violente tentative de car-jacking

Ouest-France | Selon Europe 1 et RMC Sport, Faris Moumbagna et Jean Onana ont été …